Financement

Par convention, l’association de Sauvegarde du Val sans retour et de Brocéliande perçoit chaque année une aide financière de la Région Bretagne et des Conseil généraux 56 et 35. A cela s’ajoutent les subventions des Communautés de communes parties prenantes (Ploërmel, Mauron, Plélan, Guer, ainsi que l’adhésion des membres de l’association et les dons des sponsors privés.

Historique de l’association

1976
année de la sécheresse. Des incendies successifs ont ravagé toute une frange du massif de Brocéliande. Landes et bois légendaires du Val sans retour ne sont plus qu’un paysage calciné.
1977
ans ce contexte, Paul Anselin, conseiller général 56 et régional Bretagne lance l’idée d’une association de sauvegarde permettant de regrouper les forces vives de ce périmètre.
1979
les bases de l’Association de sauvegarde et d’aménagement du Val sans retour sont posées.
1980
la structure prend son envol avec la caution scientifique de Paul Tréhen, directeur de la Station biologique de Paimpont (Université Rennes 1).
1981
restauration du Miroir aux fées (étang à l’entrée du Val sans retour).
1988
l’emprise de l’ancien 4ème étang en amont du Val sans retour est recreusée et remise en eau après les travaux de reconstruction de l’ancienne digue. Un aménagement de parcours piétonnier est également réalisé.
1990
nouvel incendie dans le Val sans retour. 600 hectares de bois et de landes balayés par le feu. Par son ampleur, cette catastrophe fait naître un formidable élan de solidarité. La mobilisation est générale pour sauver Brocéliande et lui redonner vie. (nettoyage des zones calcinées, reboisements, politique d’entretien des landes et prévention contre les risques d’incendies.
1991
la réalisation de l’Arbre d’or à l’entrée du Val sans retour symbolise la renaissance de Brocéliande.
2000-2010
ales leçons de l’incendie de 1990 ont porté leurs fruits. La convention passée avec la Région et les Conseils généraux 35 et 56 a permis à l’association de coordonner chaque abbée un programme de travaux d’entretien des zones à risques.
2001
l’Association de Sauvegarde du Val sans retour et de Brocéliande fait l’acquisition de l’emprise du Miroir aux fées.
2005
travaux de curage du Miroir aux fées afin de remédier à l’envasement du site.
2011
création du bulletin d’informations semestriel de l’association (ASVB) destiné à diffuser largement auprès du public ses actions, les événements ponctuels ou exceptionnels de son fonctionnement.
2013
réalisation d’un film de sensibilisation et création d’un site internet.