La Cohésion utile

Ecrit par Michel Ruiz sur . Publié dans Informations

Le traditionnel méchoui organisé en septembre par l’ASVB est l’un des moments forts de l’association dans la mesure où il rassemble chaque année de façon conviviale les forces vives, adhérents, qui oeuvrent pour la sauvegarde des landes et de la forêt de Broceliande. Afin de joindre l’utile à l’agréable, le repas a été précédé par un exercice de simulation de feu de forêt avec l’intervention des sapeurs-pompiers d’Ille-et Vilaine et du Morbihan. L’opération a été menée avec un drone destiné à concourir au déroulement de cet exercice., p1280684   Samedi 10 septembre, 10 h30 : les sapeurs pompiers viennent de recevoir un appel. Un départ de feu de forêt est signalé dans le secteur de Tlohan,en lisière des communes de Néant-sur-Yvel et de Tréhorenteuc. Compte tenu de la sécheresse et d’un vent dominant nord-est, il importe de sécuriser le camping qui se trouve particulièrement exposé et évacuer les vacanciers dans une salle polyvalente… Telles étaient les données de l’exercice d’intervention auquel ont participé les sapeurs pompiers de Morbihan et d’Ille-et-Vilaine pour cette opération nécessitant une parfaite coordination des forces en présence placées sous le commandement du lieutenant-colonel Joël Mameaux dont le PC s’était établi au stade de Néant-sur-Yvel  

p1280692

Tandis que les soldats du feu se déployaient avec les camions sur les lieux du sinistre, non loin de là, un groupe d’agriculteurs bénévoles, membres de l’équipe de sécurité civile, dits Casquettes rouges, déployaient leur matériel (tracteurs, fourches, tonnes à eau), ainsi que le dispositif leur permettant d’assurer le ravitaillement en eau des 28 véhicules mobilisés pour cette opération. Les sapeurs-pompiers ont également mis en pratique l’utilisation d’un drone dont l’usage, on s’en souvient, avait été expérimenté en Broceliande en septembre 2015. Les images captée au-dessus du sinistre par l’objet volant et transmises en direct au poste de contrôle avaient pour but d’offrir une aide précieuse pour savoir où envoyer les hommes et les engins durant l’opération. Cette technologie s’étant révélée positive et opérationnelle, le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Morbihan présidé par le Conseiller départemental Gilles Dufeigneux a signé une convention avec quatre société utilisatrices de drones, dont la société Breiz Drone qui était présente pour l’exercice de septembre dernier.   p1280702   A l’issue de l’exercice, toutes les parties en présence sapeurs-pompiers, élus, casquettes rouges, bénévoles, membres de l’association de sauvegarde du Val sans retour et de Brocéliande, se sont retrouvées sous un chapiteau pour dresser le bilan de cette exercice.  

p1280698

Le colonel Cyril Berrod a confirmé l’utilité d’un drone         «Ce dispositif a été utilisé cet été lors de deux interventions. Les images réalisées par le drone ont permis de déterminer la topographie du terrain et adapter notre intervention et rapidement positionner nos effectifs.. Nous n’avons pas eu besoin de mobiliser un hélicoptère. Le drone est un outil utile pour le commandement.» De son côté, Paul Anselin a souligné la nécessité d’accomplir régulièrement des manoeuvres telles que celle qui vient d’avoir lieu. «Elles permettent de perfectionner les méthodes de commandement et de rôder les système de transmission. Il vous appartient d’être à la pointe du combat. Je remercie Gilles Dufeigneux dont l’attachement à Brocéliande n’est plus à démontrer depuis longtemps, d’avoir pris l’initiative de cette manoeuvre probablement unique en France qui met l’action de nos pompiers, de l’association et des casquettes rouges, spécialement à la pointe de la technologie pour plus d’efficacité.» p1280686   Gilles Dufeigneux a remercié les sapeurs-pompiers pour leur exercice et s’est félicité de la présence des soldats du feu d’Ille-et-Vilaine. «Le feu n’a pas de frontière.» Le président du SDIS 56 s’est également tourné vers les membres de la réserve de la Sécurité civile pour les remercier ainsi que les membres de l’Association du Val sans retour et de Brocéliande pour leurs actions qui doivent être soutenues «La loi Notre impose aux départements un transfert de compétences, mais il convient de rechercher des aménagements et trouver des solutions pour assurer la prévention et l’entretien des landes dans le cadre de la loi.» Le député du Morbihan Paul Molac s’est exprimé à son tour pour saluer les sapeurs-pompiers du Morbihan et l’Ille-et-Vilaine et tous les bénévoles en mettant l’accent sur l’organisation exemplaire de l’ASVB pour la protection du massif. «Merci à tous pour votre engagement. »

p1280706

Revenant sur la loi Notre, Paul Molac a convenu que le département ne pouvait plus directement décider de certains financement désormais dévolus à la Région, mais que la solution peut passer par le lien d’une convention conclue entre collectivités, comme c’est le cas pour la gestion des ports.

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.